16/07/2020

Nouvelles

À la découverte des excellences de l’île d’Elbe avec Antonio Arrighi

Quelle est l’histoire de ton entreprise et de ton amour pour la viticulture ?

J’avais 14 ans quand j’ai commencé à travailler dans la cave, c’était juste pour faire plaisir à mon père mais je n’avais nullement l’intention d’en faire mon occupation principale. Ma vie, c’était l’hôtellerie. En 1990 on a lancé l’expérimentation de cépages non autochtones en coopération avec la Région de Toscane et on a établi une collaboration avec les agronomes du CREA (Conseil italien pour la Recherche agricole et l’analyse de l’Economie Agraire) de la ville d’Arezzo. C’est là que j’ai commencé à m’approcher et passionner à leurs recherches. Pour cette expérimentation j’ai dû consacré des sommes considérables à la restructuration des vignobles et à l’achat de nouveaux terrains. Et il ne faut pas oublier que mon père avait et m’a transmis une énorme passion pour l’agriculture.

Quelles sont les particularités de ton territoire et de tes produits?

L’île d’Elbe est un territoire extrêmement convenable  pour la viticulture, dans lequel on trouve plus de 160 minéraux différent, qui donnent au vin des caractéristiques et une complexité uniques. Grâce à sa taille, l’île jouit des conditions optimales de lumière, ventilation et exposition collinaire, qui nous permettent d’obtenir des résultat excellent des nos cépages. Avec l’expérimentation de l’ancienne pratique d’utiliser les amphores pour produire du vin, je suis un des premiers producteurs de la Toscane et le seul à l’île d’Elbe en matière de vinification en terre cuite pour la création de produits spéciaux et appréciés.

Comment est né le projet nesos?

En Avril 2018, il y a été une conférence à l’île d’Elbe sur le rapport entre le vin et l’archéologie. Attilio Scienza, professeur à l’Université de Milan, a exposé sa recherche sur l’histoire et la science œnoarchéologique du « vin des dieux », c’est-à-dire une méthode spéciale pour vinifier le raisin qui est propre de l’île de Chios, dans la mer Égée. Les Grecs qui habitaient l’île trempaient les paniers de raisins dans la mer, avant de sécher des raisins blancs très semblable à notre Ansonica et de les faire affiner en amphore, pour augmenter la longévité du vin. Le Professeur était déçu de ne pas avoir trouvé aucun producteur sur des autres îles prêt à mettre en œuvre sa recherche. Quelqu’un lui a dit qu’il y avait un viticulteur à l’île d’Elbe qui expérimentait et avec de l’expérience en matière d’utilisation des amphores et de séchage des raisins. Dès le début, ma rencontre avec le prof. Scienza a été positif et c’est comme ça que notre expérimentation a pris forme.

Il y a peu de producteurs sur l’île, en quoi tu es diffèrent des autres?

Il y a 20 producteurs à l’île d’Elbe et ils sont représentés par le « Consorzio di tutela Elba Doc ». L’île d’Elbe a une incroyable tradition vitivinicole. Je me suis donné comme mission de produire un vin que j’aime et d’être capable d’en parler au moment de l’offrir. Il est plus facile de promouvoir un vin qui ait une histoire et on peut le faire seulement s’il est une partie fondamentale de notre vie.

Trois adjectifs pour décrire tes vins?

Minéralité, complexité et personnalité. Mes vin représentent le respect pour leur territoire et sa culture. Il est normal qu’on consacre ses efforts pour sauvegarder l’écosystème et la biodiversité, du moment que les 15 hectares de notre entreprise se trouvent dans le Parc National de l’Archipel Toscan, une réserve de biosphère « MAB » (Man and the Biosphere) de l’UNESCO. Au fil des ans je me suis engagé à travailler pour la qualité plutôt que pour la quantité, afin d’obtenir des produit avec une identité unique et particulière. On est en train de convertir l’entreprise à l’agriculture biologique est cela est un passage presque obligé pour ceux qui, comme nous, produisent et vendent des vins en utilisant en matériel naturel comme c’est le cas de la terre cuite.

Nous remercions chaleureusement Daniela Mugnai d’avoir écrit cet article et Rubyna Chaudry pour le soin des traductions.